Le Tribunal des flagrants délits de Diourbel va ouvrir, jeudi prochain, le dossier des 8 prisonniers qui ont déclenché une violente bagarre à la Maison d’arrêt et de correction de Mbacké, le mercredi 6 octobre 2021. Une mutinerie au cours de laquelle, 6 gardes pénitentiaires avaient été blessés . Replacés sous mandat de dépôt à la Mac de Diourbel, ils sont poursuivis des faits d’association de malfaiteurs, d’outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, rébellion et mutinerie. L’affaire était partie de la fin de la récréation, vers 17h 45 . Les gardes pénitentiaires avaient procédé à l’appel nominatif, mais un groupe de 8 détenus avaient refusé de regagner leur cellule. Malgré les maintes tentatives des gardes de raisonner les détenus, ces derniers se radicalisent et se rabattent sur des fourneaux, des poignets en fer et des seaux pour attaquer des moutons . Non sans tenter de s’évader avant d’être maîtrisés.