C’est un cinglant désaveu que le juge des référés vient d’administrer à la Sar et à Petrosen. Ces dernières avaient assigné Locafrique pour forcer ce dernier à voter la résolution autorisant la recapitalisation et une levée de fonds aux contours opaques. Le tribunal a tout simplement estimé que Locafrique était dans son droit avant de désavouer la Sar et Petrosen.

 

avec (seneweb.com)